Show Buttons
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google Plus
Partager sur Linkdin
Contact us
Hide Buttons

Rassemblement en hommage à Nahuel Moreno au musée Léon Trotsky au Mexique

Rassemblement en Hommage à Nahuel Moreno

Par Javier Leonforte le 01/02/2017

Samedi 21 janvier, un rassemblement a eu lieu pour commémorer les 30 ans du décès de Nahuel Moreno, dans la maison où Léon Trotsky a été assassiné, maison aujourd’hui transformée en musée (à Coyoacán, ville du Mexique).

Le rassemblement a été appelé par le Mouvement au Socialisme (MAS) section mexicaine de l’UIT-QI, et c’était un énorme succès.

La salle était pleine, les délégués de différentes luttes ouvrières de ces dernières années étaient présents, comme par exemple les représentants de l’usine de pneu Tradoc (ex Euzkadi, aujourd’hui coopérative sous contrôle ouvrier) et les travailleurs de l’usine de chaussures Sandak, ainsi que des ouvriers d’autres secteurs, des délégations de plusieurs villes de l’intérieur du pays, des sympathisants et militants de tout âge.

L’hôte de la journée, celui qui a prononcé le discours d’ouverture du rassemblement, était Esteban Volkov, directeur du musée et petit-fils de Trotsky. Il a revendiqué la lutte des travailleurs de Tradoc, lutte dirigée par nos camarades du MAS, puisqu’en tant qu’ingénieur de la chimie, il a eu la possibilité de parcourir les chaines de production de l’usine, de discuter avec les travailleurs et de connaître en première ligne cette grande expérience de lutte ouvrière.

Une vidéo de l’historien argentin Ricardo de Titto a été diffusée. Cette vidéo fait un portrait de ce qu’a été Nahuel Moreno comme dirigeant socialiste révolutionnaire et de son travail pour conserver l’héritage et l’oeuvre de Léon Trotsky. Une autre video a été diffusée, celle du salut de Miguel Sorans, dirigeant de l’UIT-QI et de Izquierda Socialista en Argentine

Genoveva Ramirez, en tant qu’enseignants mexicains et dirigeant du MAS, a présidé le rassemblement. Plusieurs militants on pris la parole : Jesus Torres Nuño, président de Tradoc et dirigeant syndical mexicain, Epifanio Garcia Carrillo, dirigeant du conflit de l’usine Sandak.

Les deux dirigeants syndicaux ont expliqué l’énorme soutien du MAS aux luttes ouvrières qui leur ont permis de connaître concrètement les caractéristiques fondamentales du courant fondé par Nahuel Moreno.

Les dirigeants politiques du MAS Enrique Gómez, Leda Victoire et Francisco Genêt ont développé les aspects théoriques, politiques, méthodologiques et organisatifs de l’oeuvre de Moreno, diffusant son héritage aux nouveaux camarades, dont beaucoup ne connaissaient pas son oeuvre.

Ils ont captivé ceux qui étaient présents et ont donné envie d’approfondir par la lecture et l’étude des textes du trotskisme, sur lesquels se base notre militantisme quotidien.

Pour la direction d’Izquierda Socialista, c’était à moi de faire le discours de fermeture du rassemblement. J’ai expliqué en quoi pour nous Moreno avait été le plus à même à répondre à la tâche de continuer le trotskisme sans Trotsky, dans la lutte pour reconstruire la Quatrième Internationale après la seconde guerre mondiale.

J’ai aussi parlé de la réalité actuelle de croissance de l’UIT-QI, après le Congrès de réunification de 2014, avec des luttes politiques dures dans plusieurs pays où nous construisons notre organisation internationale.

Faire ce rassemblement dans la maison de Trotsky et avec la présence de son petit-fils est une grande réussite et une fierté pour tout l’UIT-QI. Nous l’avons retransmis en direct et plus de 1.000 personnes l’ont vu via Facebook.

Nous avons diffusé une vidéo contre Peña Nieto et contre l’augmentation du prix de l’essence, et nous avons chanté l’Internationale le poing levé. Il y a eu ensuite un buffet et nous avons distribué le numéro 400 de notre journal « El Socialista » qui est publié depuis 37 ans.

Les camarades sont partis contents et émus, avec l’engagement de continuer à construire le MAS et l’UIT-QI, continuant ainsi avec l’énorme héritage de Léon Trotsky et de Nahuel Moreno.


Qui est Esteban Volkov ?

Sieva (comme l’appelaient ses grands-parents) vivait avec Léon Trotsky et sa compagne Natalia Sedova au moment du meurtre brutal en 1940 du vieux révolutionnaire russe des mains de l’agent Ramón Mercader, envoyé par Staline après avoir été préparé pendant des années.

Esteban avait seulement 15 ans à ce moment tragique qui a marqué sa vie pour toujours. Il est actuellement le seul témoin vivant de ce crime politique. Il a été l’un des rares survivants de la sanguinaire persécution stalinienne contre la famille de Trotsky et ses partisans en Russie et dans le monde entier, qui ont été emprisonnés dans camps de concentration, torturés et assassinés.

Esteban Volkov a protégé pendant des décennies la maison de son grand-père, en promouvant la construction de l’actuel musée au Mexique pour diffuser les idées du grand révolutionnaire russe qui fonderait la quatrième Internationale en 1938.

Partager
Share On Twitter
Share On Linkdin
Contact us