Show Buttons
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google Plus
Partager sur Linkdin
Contact us
Hide Buttons

Solidarité avec le peuple de Guyane!

Texte adopté lors de la réunion publique du 29 mars 2017 à Paris 3
Solidarité avec la Guyane

Depuis le lundi 27 mars, une grève générale illimitée a commencé en Guyane. Elle a été appelée par l’UTG (Union des Travailleurs Guyanais) qui regroupe 37 syndicats et le collectif « Pou la Guiyan dékolé » ( pour que la Guyane décolle ).

Ils exigent la venue de François Hollande et refusent tout dialogue avec les « équipes ministérielles » soit-disant expertes de la question guyanaise.

Les manifestations massives et les grèves dans des secteurs stratégiques ont étendu le mouvement de colère à l’ensemble du peuple guyanais : écoles et boutique fermées, barrages routiers, aéroports et ports bloqués mais également pêcheurs, agriculteurs sont actuellement mobilisés !

L’unité et la détermination de la grève générale a contraint Arianespace à ajourner le lancement de la fusée Ariane 5, vitrine de la puissance économique de la France dans la région.

Ce « département » français, compte un taux de chômage évalué au bas mot à 22 % de la population en 2015 par l’INSEE. La pauvreté affecte près de 44,3 % de la population contre 14 % en France !

Le système de santé et d’éducation sont défaillants faute de financement, pendant qu’un quart de la population n’a pas accès à l’eau potable et à l’électricité.

Pauvreté généralisée, destruction des services publics, remise en cause des prestations sociales sont les dégâts causés par les politiques de décentralisation menées dans les départements et les régions.

Le collectif des étudiants de Paris 3 pour le 1er tour social apporte tout son soutien au peuple guyanais.

Nous nous reconnaissons dans leur combat pour défendre une éducation de qualité ouverte à tous exigeant la construction de 5 lycées, 10 collèges, 500 classes de primaires, et la création de postes à hauteur des besoins.

De même nous nous reconnaissons dans la mobilisation du centre médical hospitalier de Kourou (CMHK) qui se bat contre le projet de privatisation de leur hôpital en faveur d’un grand groupe américain, exigeant la transformation du centre en un établissement de santé publique !

Les travailleurs et le peuple guyanais nous montrent l’exemple, et nous indiquent le chemin à suivre.

L’unité autour des revendications, les manifestations et la grève générale illimitée imposent un rapport de force au gouvernement afin de satisfaire toutes les revendications.

Paris, le 29 mars 2017

Partager
Share On Twitter
Share On Linkdin
Contact us